Transport aérien : Tous les aéroports de France ont rouvert

Après sept jours de paralysie due au volcan islandais Eyjafjöll, l’espace aérien français est totalement rouvert, ont annoncé, jeudi 22 avril, les autorités aéroportuaires, même si le retour à la normale du trafic pourrait prendre encore un ou deux jours pour les moyen-courriers.

A Paris, l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle fonctionne à 100 %. Il y a juste “quelques perturbations sur des vols à destination de l’Angleterre”, a ajouté une source aéroportuaire, sans pouvoir préciser les raisons de ces perturbations. A Orly, 100 % des vols long-courriers sont assurés, selon une autre source aéroportuaire qui ne s’est pas prononcée sur les vols court et moyen-courriers.

A Nice, premier aéroport de province, le trafic revenait mercredi progressivement à la normale, avec 8 vols sur 10 assurés au départ et à l’arrivée.

A Marseille-Provence, près de 95 % des vols habituels devraient être assurés jeudi.

A Lyon, 413 vols sont prévus pour jeudi, présageant un retour à la normale du trafic.

En France, les voyagistes Nouvelles Frontières et Voyageurs du monde ont jugé le délai de quarante-huit heures pour le retour de la quasi-totalité des Français “raisonnable” et réalisable pour au moins 90 % d’entre eux. Environ 43 000 étaient encore bloqués à l’étranger mercredi soir, selon le gouvernement.

Au niveau européen, le trafic devrait revenir à une situation quasi normale jeudi, a indiqué mercredi l’agence européenne de contrôle aérien, Eurocontrol. “Il est prévu que presque 100 % du trafic aérien sera assuré en Europe jeudi”, a affirmé Eurocontrol dans un communiqué. Plus de 80 % des vols prévus mercredi en Europe, soit environ 22 500, devraient être assurés au terme de la journée, a précisé l’organisation européenne. L’espace aérien ne demeure limité qu’au-dessus de 20 000 pieds, dans quelques rares zones, dont la Finlande et le nord de l’Ecosse.

Dans les aéroports britanniques, le trafic a repris lentement mercredi et avait atteint 80 % de son niveau normal vers 19 heures, selon les services du trafic aérien (NATS), qui prévoyaient un volume proche de 90 % vers 8 heures jeudi. A l’aéroport londonien d’Heathrow, le premier du monde en termes de trafic international de passagers, rouvert mardi à 23 heures, le trafic n’avait en revanche atteint mercredi que 58 % de son niveau habituel.

La plupart des grandes compagnies européennes prévoient un retour à la normal au plus tard jeudi matin, alors que les principales compagnies d’Asie et du Golfe ont annoncé mercredi la reprise leurs vols vers l’Europe.

En Islande, le volcan Eyjafjöll, dont l’éruption a provoqué un chaos jamais vu dans le transport aérien mondial, semble se calmer, même si les scientifiques préviennent que l’éruption peut se prolonger ou d’autres survenir dans un futur proche. L’intensité de l’éruption a chuté de 80 % depuis samedi dernier, et la production de cendres était, mercredi, selon les sismologues islandais, “vraiment insignifiante”.

Paris, 22 avril 2010 (AFP)


Laissez votre avis