Paquets de cigarettes: l’apposition d’images choc reportée

L’arrêté sur l’apposition de photos dissuasives sur les paquets de cigarettes vendus en France, annoncé initialement avant la fin de l’année 2009, a été reporté, a-t-on appris mercredi au ministère de la Santé. « L’arrêté va être pris d’ici le printemps au plus tard », a-t-on indiqué dans l’entourage de la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, où l’on justifie ce report par des « ajustements techniques ».

Il y a un an, la ministre de la Santé avait indiqué vouloir apposer « des images chocs », par exemple des malades atteints de cancer du poumon, sur les paquets de cigarettes vendus en France, qui ne comportent actuellement qu’un avertissement sanitaire écrit, comme « Fumer tue ». L’arrêté doit préciser quelles sont les images retenues, leur taille et l’endroit où elles doivent figurer sur le paquet.

Ces « ajustements techniques » sont liés à la taille de la photo, et la prise en compte ou non de la bordure noire, qui doivent figurer au dos du paquet, selon plusieurs sources proches du dossier. Le dernier projet d’arrêté, présenté le 21 décembre aux fabricants de cigarettes, prévoyait que la photo sans la bordure couvre 40% du paquet. Or le texte d’avertissement qui figure sur le verso des paquet couvre 40% de la surface, bordure comprise.

La prise en compte ou non de la bordure a des incidences techniques importantes, explique-t-on chez les fabricants de cigarettes. Le projet d’arrêté prévoyait aussi un délai de 12 mois, également contesté par les fabricants de cigarettes qui demandent au moins 18 mois avant de rendre obligatoire ces photos sur tous les paquets.

PARIS, 13 jan 2010 (AFP)


Laissez votre avis