Qu’est-ce que la Paje ?

La Paje ou Prestation d’accueil du jeune enfant est un ensemble d’allocations versées par la branche famille de la Sécurité Sociale pour aider les parents à élever, garder ou faire garder leurs enfants avant qu’ils soient scolarisés.

La prestation d’accueil du jeune enfant comprend :

– La prime à la naissance ou à l’adoption ;
– L’allocation de base (une aide financière mensuelle pour les personnes à faibles ressources) ;
– Le complément de libre choix du mode de garde pour faire garder son enfant à domicile ou par une assistance maternelle agréée ;
– Le complément de libre choix d’activité, pour les parents qui prennent un congé parental pour s’occuper de leur enfant.

Le complément de libre choix d’activité est soumis à conditions :

– Avoir un enfant de moins de 3 ans ;
– Avoir un enfant adopté ou recueilli en vue d’adoption de moins de 3 ans ;
– Avoir cessé de travailler ou travailler à temps partiel ;

Pour bénéficier du complément de libre choix d’activité, le parent doit également justifier d’au moins huit trimestres de cotisation d’assurance vieillesse validés au titre d’une activité professionnelle :

– Pour un enfant , dans les deux années qui précèdent la naissance, l’adoption ou l’accueil de l’enfant ouvrant droit au complément de libre choix d’activité ;

– Pour deux enfant , dans les quatre années qui précèdent la naissance, l’adoption ou l’accueil de l’enfant ouvrant droit au complément de libre choix d’activité, la cessation ou la réduction d’activité si elle est postérieure à la naissance, à l’adoption ou à l’accueil de cet enfant ;

– Pour trois enfants ou plus, dans les cinq années qui précèdent la naissance, l’adoption ou l’accueil de l’enfant ouvrant droit au complément de libre choix d’activité, la cessation ou la réduction d’activité si elle est postérieure à la naissance, à l’adoption ou à l’accueil de cet enfant.

D’autres conditions sont à remplir pour bénéficier de la Paje :

– Ne pas percevoir le complément optionnel de libre choix d’activité ;
– Ne pas percevoir une pension d’invalidité ou de retraite ;
– Ne pas percevoir d’allocations chômage ;
– Ne pas percevoir d’indemnités journalières maladie, maternité, paternité ou d’accident du travail ;
– Ne pas toucher d’indemnités de congés payés.

Attention, si vous êtes au chômage indemnisé et que vous souhaité prendre un congé parental, vous devez faire une demande à Pôle Emploi pour que l’organisme puisse suspendre votre paiement.

Vous pourrez ensuite bénéficier du complément de libre choix d’activité et vos allocations chômage reprendront lorsque vous cesserez de bénéficier de ce complément.


Laissez votre avis