Justice : Toni Musulin est aussi jugé pour escroquerie à l’assurance

Alors que l’ancien convoyeur est jugé depuis mardi pour le vol d’un fourgon blindé qui contenait plus de 11,6Mds d’euros, il pourrait être condamné de manière plus sévère pour une escroquerie à son assurance.

En mai 2009, il avait déclaré à son assurance le vol avec arme de sa Ferrari. La réalité de ce vol est mise en doute par l’accusation et si l’escroquerie est avérée, Toni Musulin pourrait écoper de 5 ans de prison. Soit deux de plus que pour le vol spectaculaire qu’il a avoué, 11 jours après le début de sa cavale. Mardi, Toni Musulin a répété que sa voiture avait été volée et que son assurance avait refusé de payer.

Les enquêteurs ont eu des soupçons quand ils ont découvert que son téléphone avait été activé en Serbie à la date du vol présumé. Pourtant, l’employeur du suspect a confirmé qu’il travaillait au début du mois de mai 2009 : le mystère reste entier.

La jonction de ces deux affaires pourrait d’ailleurs être l’une des clés de ce procès, les avocats de la défense dénonçant le moyen d’imposer une peine plus lourde au suspect. Le procès doit durer jusqu’à mardi soir, voire mercredi, pour un jugement qui sera rendu dans la foulée.


Laissez votre avis