Justice / Xynthia : Le maire de la Faute-sur-Mer mis en examen

René Marratier, le maire de la Faute-sur-Mer (Vendée) a été mis en examen jeudi pour « homicide involontaire » et « mise en danger de la vie d’autrui » après le drame de la tempête Xynthia.

Il est reproché au maire de la petite station balnéaire de ne pas avoir respecté certaines règles d’urbanisme dans les lotissements. Le 28 février 2010, la brusque montée des eaux provoquées par l’effet conjugué des vents violents et d’une marée de fort coefficient a fait 29 morts dans la petite station balnéaire vendéenne.

René Marratier, 58 ans, maire depuis 1989, a été placé en garde à vue mercredi matin. En effet, les gendarmes enquêtent depuis plusieurs mois sur différents aspects du drame provoqué par la tempête Xynthia, comme le processus d’alerte, la réactivité des secours, mais aussi les conditions d’urbanisation des lotissements inondés.

Avant lui, la première adjointe en charge de l’urbanisme, Françoise Babin, et le maire adjoint, membre de la commission locale « urbanisme » et responsable d’une entreprise de construction immobilière, Patrick Maslin ont été placés en garde à vue avant d’être relâchés.


Laissez votre avis