Thierry Le Luron possédait-il une assurance-vie ?

Poursuivi en diffamation par la famille du comique, le biographe Jacques Pessis avait déclaré en 2012 que Thierry Le Luron, atteint du Sida, avait caché sa maladie pour que ses parents puissent toucher son assurance-vie.

Hier, devant le tribunal correctionnel de Paris, les héritiers de Thierry Le Luron poursuivaient Jacques Pessis en diffamation, pour ses propos tenus en 2012 lors de l’émission de radio “Tout et son contraire”, sur France Info. Le biographe du comique déclarait à l’époque que Thierry Le Luron, atteint du virus du Sida et mort en 1986 officiellement d’un cancer des cordes vocales, avait alors volontairement caché sa maladie pour permettre à ses parents de toucher une importante assurance-vie.

L’avocat des héritiers de l’humoriste, Me François Cantier, a affirmé devant le tribunal que cette assurance-vie n’a en réalité jamais existé. Par ailleurs, la famille de Thierry Le Luron a également attaqué en justice l’animateur radio Philippe Vandel et Radio-France, ainsi que Le Nouvel Observateur et France Dimanche qui avaient à l’époque relayé l’information.

« Aucune assurance-vie »

Les ayants-droit de Thierry Le Luron “n’ont bénéficié d’aucune assurance-vie, il n’y a pas d’assurance-vie”, a réaffirmé l’avocat des héritiers du comique, qui estime que les parents de l’humoriste, décédés en 2009 et 2012, sont désignés comme les “receleurs” de la “tromperie” qui est imputée à l’imitateur, relate BFMTV.com.

Le tribunal correctionnel doit rendre sa décision le 26 septembre prochain. De son côté, Me Amélie Tripet, l’avocate de Jacques Pessis absent à l’audience “ne comprend pas la nature de cette action” et réaffirme que pour le biographe il s’agissait simplement d’ “une preuve de générosité à l’égard de ses parents”.


Laissez votre avis