Eruption Islande : un nuage de cendres à 260 millions d’euros pour les compagnies françaises

Le secrétaire d’Etat français au tourisme, Hervé Novelli, a chiffré à environ 260 millions d’euros le coût total des perturbations dues au nuage de cendres venu d’Islande pour les compagnies aériennes et les voyagistes français.

M. Novelli s’exprimait au cours d’un point de presse au ministère de l’économie et des finances, lundi 26 avril, à l’issue d’une nouvelle réunion avec les professionnels du secteur pour faire le point sur les conséquences économiques de l’éruption.

Dans le détail, le secrétraire d’Etat a précisé que les compagnies aériennes avaient été affectées à hauteur de 188 millions d’euros, les tour-opérateurs, 31 millions d’euros et les agences de voyages, 40 millions d’euros. Il a, par ailleurs, indiqué avoir nommé un médiateur pour traiter les demandes des consommateurs. Celui-ci sera Thierry Daudier, ancien directeur général de Maison de la France. La cellule de médiation s’installera au cours de la semaine à l’Institut national de la consommation et mettra en place “dans les jours qui viennent” un numéro vert.

Mardi dernier, M. Novelli avait chiffré à 200 millions d’euros l’impact du nuage de cendres. Au niveau européen, les pertes ont été évaluées la semaine passée par l’Organisation mondiale du tourisme à 1,72 milliard d’euros.

Les cendres volcaniques crachées par le volcan islandais Eyjafjöll depuis le 14 avril ont cloué au sol la quasi-totalité des avions en Europe pendant plusieurs jours. Le trafic est revenu à la normale vendredi.

Lire aussi notre article : Nuage de cendres : les assureurs à l’abri des demandes de remboursement des compagnies et des passagers

Paris, 26 avril 2010 (AFP)


Laissez votre avis