Le Parlement vote l’indemnisation des victimes d’essais nucléaires

Le Sénat a adopté mardi, après l’Assemblée nationale, le texte de compromis sur l’indemnisation des victimes des essais nucléaires effectués par la France de 1960 à 1996, conduisant à son adoption définitive.

Le projet de loi, très attendu par les associations de vétérans, a été voté par la majorité UMP et le Nouveau centre. A l’Assemblée, le PS s’est abstenu mais il a voté contre au Sénat. Dans les deux chambres, le groupe PCF a voté contre ainsi que les Verts à l’Assemblée.

L’indemnisation concernera les vétérans et les populations civiles qui, exposées aux essais nucléaires de la France, ont développé depuis un cancer.

Quelque 150.000 civils et militaires, selon le ministère de la Défense, ont participé aux 210 essais menés de 1960 à 1996 par la France, dans le Sahara algérien puis en Polynésie française, deux sites dont les populations peuvent également prétendre à indemnisation.

Paris, 22 déc 2009 (AFP)


Laissez votre avis