Relaxe pour le frère de Ségolène Royal

Antoine Royal a été relaxé par la cour d’appel de Nancy dans une affaire d’escroquerie et d’abus de biens sociaux. Le frère de Ségolène Royal était soupçonné d’avoir fraudé la caisse régionale d’assurance maladie.

Antoine Royal a donc été relaxé aujourd’hui en appel, alors qu’il était poursuivi pour escroquerie et abus de biens sociaux. Après avoir obtenu une relaxe générale en première instance en fin d’année dernière, il a du repasser devant les tribunaux après l’appel du parquet. Le frère de la militante socialiste était soupçonné d’avoir fourni de fausses factures dans l’intérêt de sa femme, à l’époque où il travaillait dans sa société de scierie.

Accusé d’avoir détourné un montant de près de 60.000 euros, Antoine Royal avait été mis en examen en avril 2006. Également suspecté d’avoir touché des indemnités journalières de la caisse régionale d’assurance maladie au titre de l’arrêt maladie de son épouse, Antoine Royal aurait, selon l’accusation, frauder alors que sa compagne occupait bien son poste dans l’entreprise. De plus, l’homme est accusé d’avoir escroqué une société d’assurances en oubliant de déclarer qu’il était séparé de sa femme lors d’une souscription d’assurance-vie.

Crédit Photo: SIPA

Laissez votre avis