Taxation indemnités journalières : une “gifle cinglante” pour Sarkozy et Copé

Le président du groupe PS à l’Assemblée nationale Jean-Marc Ayrault a qualifié mardi de “gifle cinglante” pour Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé le fait que le Bureau du Conseil économique, social et environnemental (CESE) recommande l’abandon du projet de fiscalisation des indemnités d’accidents du travail.

“C’est une gifle cinglante pour Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé car fiscaliser les accidents du travail était un engagement de leur part”, a déclaré M. Ayrault. “On sait que quand on est accidenté du travail, on est victime, on est pénalisé financièrement, donc c’était une initiative choquante”, a-t-il ajouté, estimant que la réponse du CESE “n’est pas vraiment une surprise mais est une claque supplémentaire pour le gouvernement”.

Le Bureau du CESE a recommandé mardi “l’abandon” du projet de fiscalisation des indemnités d’accidents du travail, proposé par le président du groupe UMP à l’Assemblée Jean-François Copé, mais vivement combattu par les syndicats.

Cette proposition avait été soutenue publiquement par le président Nicolas Sarkozy et plusieurs ministres, notamment Christine Lagarde (Economie), Eric Woerth (Budget) et Xavier Darcos (Travail).

Paris, 13 oct 2009 (AFP)


Laissez votre avis