Grèves SNCF : nouvelles perturbations… et pas de remboursement pour les usagers

Pour la troisième fois depuis début 2010, une grève à la SNCF perturbera l’ensemble du trafic en France dès 20 heures ce soir, et ce pour une durée encore indéterminée. Ce nouveau mouvement n’entraînera pourtant aucune négociation au sein de l’entreprise publique, les voyageurs eux devront encore s’adapter…

Pour la troisième fois depuis le début de l’année, la SNCF entame un mouvement de grève ce mardi soir, à partir de 20 heures. L’entreprise de transport prévoit pour mercredi des perturbations sur les lignes TGV (70% des trains seront en circulation), ainsi que sur les TER et Transiliens (60% du trafic assuré). En ce qui concernent les lignes intérieures, les trains Téoz et Intercités circuleront à moitié, le trafic restera normal sur Eurostar, Thalys.

La grève, à l’initiative des syndicats CGT et Sud-Rail, porte sur la négociation du recrutement et des salaires, un mouvement que la direction de la SNCF désapprouve en bloc. « On ne peut pas, tout en faisant grève, vouloir négocier et penser obtenir plus. Soit on négocie, soit on fait grève », déclarait à ce propos le patron de l’entreprise, Guillaume Pépy, sur RTL. « Tout le monde s’accorde à dire qu’aujourd’hui il y a trop de grèves à la SNCF. Ma méthode, c’est on négocie avant, et la négociation rapporte plus que la grève », a-t-il ajouté.

Le préavis de grève court au moins jusqu’au 8 avril, le mouvement risque donc de durer et les usagers vont devoir prendre leur mal en patience. En règle générale, la SNCF ne dédommage pas les voyageurs. Pour les malchanceux qui doivent annuler ou reporter leurs voyages, la grève est une exclusion de garantie des assurances annulation, par conséquent les remboursements sont rares. Les assureurs estiment en effet que du fait du préavis, chacun doit prendre ses dispositions. Il existe bien évidemment l’assurance annulation via votre carte bleue, mais il faut avoir acheté le billet avec cette dernière, mais la majoration pour couvrir les cas de grèves est extrêmement élevée.


2 commentaires sur

  • Julien Vues :

    Et bien moi c'est simple je n'achète pas de billets comme ça je ne me fait pas arnaquer. Comme dit plus haut, on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre ! Le controlleur ? La SNCF est suffisement dans ses petits souliers pour admettre qu'ils nous offrent pas la prestations valant le prix de ce même billet (obligation de continuer en autocar, etc..)
    C'est seulement lorsque les choses auront pris leur cours normal et que les gens pourront voyager normalement que je recommencerai à aller au guichet..

  • viltrouve Vues :

    de toutes facons c de notorité publique les cheminots sont des faignants… j'en connais un il a meme le tps d'avoir un deuxieme taf à coté et un autre, il fait ses courses pendant ses heures de taf !!

Laissez votre avis