Nuage de cendres : UFC-Que choisir et les professionnels du tourisme trouvent un accord

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a conclu mardi avec les principaux représentants français du transport aérien et du tourisme un accord visant à limiter les conséquences pour les voyageurs de la fermeture de l’espace aérien, suite à l’éruption d’un volcan en Islande.

« Après discussion avec UFC-Que Choisir » (Union de défense des consommateurs) les professionnels français représentés par ces organismes s’engagent :

1) « Pour les vols secs : en cas d’annulation de vol aller ou retour, à rembourser le prix des billets sans pénalité ou, si le consommateur le souhaite, à reporter les transports ; à prendre en charge le voyageur (qui se trouvait) en transit ou lorsqu’il détenait une carte d’embarquement émise à l’aéroport ».

2) « Pour les forfaits touristiques : en cas d’annulation du voyage avant le départ, à proposer aux consommateurs un report sur 12 mois auprès des mêmes agences ou tour opérateur sur une destination qui peut être différente si le consommateur le souhaite. Si le coût de ce report varie en fonction de la période de remplacement ou de la destination choisies, il sera réajusté à la hausse ou à la baisse ».

« En cas d’annulation de vol en cours de voyage, dans les hypothèses ou les professionnels ont manqué à leur obligation d’assistance (accompagnement du client dans l’attente du rapatriement) », ils s’engagent à « mettre en place une commission de suivi composée des représentants signataires de cet accord, dédiée à l’examen au cas par cas des dossiers pour un dédommagement ». Les dossiers en question pourront être « déposés auprès des parties signataires jusqu’au 15 juin 2010 ». Ce texte a été signé par les présidents de l’UFC-Que Choisir, du Syndicat national des agents de voyages (SNAV), de la Fédération nationale de l’aviation marchande (FNAM) et du CETO (Association de tour-opérateurs).

« Par cet accord, les professionnels du tourisme et l’UFC-Que Choisir entendent offrir aux voyageurs des solutions efficaces, rapides et collectives ». « A événement exceptionnel, accord exceptionnel », a commenté le président de l’UFC-Que Choisir, Alain Bazot, lors d’une conférence de presse. De son côté, le secrétaire d’Etat au Tourisme et à la Consommation Hervé Novelli a mis en place lundi un numéro de téléphone gratuit et un service de médiation pour aider les Français, bloqués à cause du nuage de cendres volcaniques, à être indemnisés.

Les consommateurs dont les démarches auprès de leur voyagiste ou de leur compagnie aérienne n’ont pas abouti, peuvent appeler le 0800 000 402 (appel gratuit depuis un poste fixe) ou pourront aller dans une rubrique dédiée du site conso.net. M. Novelli s’était par avance réjoui de l’accord qui a été signé mardi entre professionnels et associations de consommateurs.

Paris, 04 mai 2010 (AFP)


Laissez votre avis